Publié par Laisser un commentaire

Recycle tes croûtes de pain

Il y a bien longtemps qu’on n’a pas acheté de pain ici parce qu’on le fait maison. La croûte étant plutôt coriace, on la fait sécher et on en fait de la chapelure… Sauf qu’on accumule les croûtes pas mal plus vite qu’on passe la chapelure de pain!

Comme nous essayons de réduire le gaspillage alimentaire, il me fallait trouver une solution pour ces croûtes bien sèches et qui commençaient à prendre la poussière. Mais quelle belle occasion d’occuper les enfants! Voici une activité que petits et grands apprécieront.

Matériel:
– Des croûtes de pain
– Du beurre d’arachide
– Des graines d’oiseau
– Un contenant avec des ouvertures, comme un panier en métal.

Marche à suivre:

Un régal!
  • Casser les croûtes de pain séchées en morceaux grossiers
  • Tartiner généreusement de beurre d’arachide
  • Tremper la croûte de pain, côté beurré, dans les graines d’oiseaux pour qu’elles collent et recouvrent totalement le beurre d’arachide.
  • Mettre dans le panier et répéter jusqu’à ce que le panier soit plein ou qu’il n’y ai plus de croûtes de pain à tartiner
  • Suspendre le panier dehors, idéalement près d’une fenêtre, et observer les oiseaux particulièrement ravis de votre création!
Publié par Un commentaire

Savon au lait maternel

Parmi nos nombreux services, nous offrons la possibilité au mères allaitantes de faire fabriquer un savon à partir de leur lait. Notre recette est ultra douce et ne contient aucun ingrédient agressif. Il sera idéal pour un bébé, particulièrement s’il a une peau sèche et/ou sujette à l’eczéma. Il n’y a rien de plus doux pour un enfant que le lait de sa propre mère. Si le projet vous intéresse, consultez cet article. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires.

Quantité de savon obtenue avec 132g de lait maternel

Combien de lait ça prend?
La recette sera calculée en fonction de la quantité de lait que j’aurai. Il faudra toutefois un minimum de 60g (2oz) pour faire une recette.
Pour donner un ordre de grandeur, 132g de lait (soit un peu plus de 4 oz) donne 350g de savon.

Quels sont les ingrédients de la recette?
Juste de la douceur et beaucoup d’amour!
Beurre de karité cru, huile d’olive, votre lait, miel, cire d’abeille, avoine colloïdale, extrait de pépins de pamplemousse.

Comment faire parvenir le lait?
Tout dépend d’où vous vous situez au Québec!
Si vous habitez entre Québec et Trois-Rivières, nous pourrions nous organiser un rendez-vous selon nos disponibilités.
Si vous habitez ailleurs au Québec ou qu’il est difficile de se rencontrer, vous pourriez me poster votre lait dans un contenant étanche.
Idéalement, le lait devra être congelé (et avoir été congelé rapidement après sa production) au moment de le poster. Il faudra le poster en début de semaine (lundi ou mardi) pour qu’il arrive chez moi avant la fin de la semaine. S’il dégèle en chemin, ce n’est pas grave vu qu’il n’est pas destiné à être consommé. L’important est d’en préserver la fraîcheur jusqu’à ce que j’en prenne possession.

Combien ça coûte?
Tout dépend de la quantité de lait que vous me fournissez. Plus il y en a, plus j’ai besoin d’ingrédients pour fabriquer votre savon.
Le coût de base est de 30$, auquel s’ajoute ensuite 5$ par 100g de lait.
Ainsi, pour le savon ci-haut, le coût est de 36,60$, auquel s’ajouteront les frais de livraison si nécessaire.
Notez que les prix sont sujets à changements sans préavis. Contactez-moi pour une soumission.

Combien de temps ça prend?
À partir du moment où je réceptionne votre lait, il faudra compter de 5 à 8 semaines pour la réalisation de votre savon, son temps de repos, et sa livraison.

Ça m’intéresse. Qu’est-ce que je dois faire? Comment ça fonctionne?
Contactez-moi à petitslouly@outlook.com pour qu’on discute de comment le lait me sera fourni.
Dès que j’aurai le lait et que je l’aurai précisément pesé, je sera en mesure de calculer votre prix. Une facture vous sera alors envoyée et elle devra être payée en totalité avant que la fabrication ne débute.
À partir du moment où le savon est fabriqué, une commande ne peut être annulée ou remboursée.
Quand le savon aura terminé sa cure, je vous le ferai parvenir selon les modalités que l’on aura décidé ensemble.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me faire signe. Ça me fera plaisir!

Publié par Un commentaire

Le virage zéro déchet chez Marilyse

Quand j’ai démarré Petits Louly, il était évident que je devais avoir une responsabilité environnementale. J’essaie donc d’offrir des produits et emballages aussi écolos que possible, et mes techniques de fabrication limitent également les déchets.

Mais dans ma vie personnelle, j’ai réalisé que j’avais plusieurs changements à faire. Au fil des derniers mois, j’ai donc modifié plusieurs habitudes dans notre famille, et j’ai pu réduire considérablement le volume de nos déchets. Nous avons passé de 2 à 3 sacs poubelle par semaine à un seul par deux semaines. Il reste du chemin à accomplir, mais nous sommes sur la bonne voie.

Le but ici est de vous inspirer, pas de vous montrer qu’on est meilleurs que tout le monde! Voici quelques unes des astuces qui, au quotidien, nous permettent de réduire notre empreinte écologique:

1- Sacs en silicone, pellicule en cire d’abeille, et dosette de café

Nous achetons notre viande en gros format et la divisons ensuite en portions pour la congeler. Avant, j’utilisais les traditionnels sacs de plastique. Maintenant, nous avons des sacs de silicone qui font remarquablement bien le travail.
(J’ai acheté mes sacs en silicone en ligne)

Pour protéger nos fromages quand ils sont ouverts, je les emballe dans un tissus imbibé de cire d’abeille. Personnellement, je trouve que ce produit fonctionne mieux en le collant sur lui-même que sur une autre surface.
(J’ai acheté mes pellicules chez un artisan québécois)

Nous avons une machine à café Keurig, mais nous n’achetons pas notre café en petites dosette jetables. C’est hors de prix et franchement pas écolo. Nous nous sommes plutôt procuré des contenants réutilisables compatibles avec notre machine. On choisit le café qu’on veut, on rempli la dosette et on fait notre café comme d’habitude. Suffit ensuite de vider et de rincer pour réutiliser. Une dosette dure facilement un an, voir plus.
(J’ai acheté les dosettes en ligne)

2- Acheter en vrac (produits ménagers, aliments, sacs à collations)
Les épiceries qui offrent du vrac sont de plus en plus nombreuses. Merveilleux! Amenez vos contenants et vos sacs de vrac et vous n’aurez pas besoin d’utiliser les sacs de plastique.
(J’ai acheté mes sacs de vrac en coton chez un artisan québécois)
Pour les fruits et légumes, un simple sac de lavage en toile fait amplement le travail.

3- Produire mes cosmétiques
Naturellement, ne plus avoir besoin d’acheter nos produits d’hygiène réduit considérablement nos déchets. Soyez assurés qu’en achetant chez Petits Louly, vous encouragez une entreprise qui fait de son mieux pour offrir des produits et des emballages écolos. Visitez notre boutique, vous serez surpris!

4- Voiture hybride – Regrouper nos déplacements en une seule fois
Nous avons changé notre véhicule pour une voiture hybride. Nous n’avons pas pris une voiture complètement électrique puisque nous habitons en région et nos déplacements sont souvent trop longs pour pouvoir faire le trajet sans devoir s’arrêter pour recharger la batterie. Si les batteries deviennent plus performantes et si le réseau de recharge s’améliore, il va de soi que nous ferons le saut quand nous aurons à changer de véhicule à nouveau.
Sinon, dans nos déplacements, nous regroupons toutes nos commissions pour avoir à se déplacer le moins souvent possible.
Finalement, nous travaillons de la maison. C’est certain que ça limite beaucoup nos besoins de déplacement.

5- Produits sanitaires lavables (mouchoirs, lingettes à pipi, serviettes sanitaires, DivaCup)
Non, il n’y a rien de dégueu là! Une laveuse, ça sert à laver!
Pour les mouchoirs et les lingettes à pipi, j’ai simplement coupé un vieux drap contour de flanelle. C’est si doux! Et Un drap contour, c’est tellement grand que vous aurez en masse pour la semaine!
J’ai acheté mes serviettes sanitaires chez une artisane québécoise. L’efficacité est parfaite, le confort est génial, et suffit simplement de les faire tremper avant de les laver. La DivaCup est aussi une grande amie!

6- À l’épicerie
L’hiver, nous priorisons les légumes congelés québécois et/ou canadiens. Ça vient en grande quantité, c’est plus local, et on a pas mal moins de gaspillage!
Nous évitons les collations emballées en portions et nous cuisinons beaucoup. Il est donc rare que nous achetons des repas préparés, et là aussi nos sauvons sur nos déchets d’emballage.

7- Faire un grand jardin et faire des conserves avec les récoltes
Mon grand plaisir du printemps est de partir mes semis. L’été, je ne vais presque plus à l’épicerie puisque le jardin est plus que productif. Quel plaisir d’envoyer les enfants farfouiller partout dans la cour pour la collation!
À l’automne, je fais des conserves avec mes récoltes pour en vivre le plus longtemps possible. C’est tellement satisfaisant.
(Pour mes semis, j’ai acheté des graines bio chez une entreprise québécoise)

8- Acheter nos oeufs à une ferme locale de poules en liberté
Un jour, j’aurai des poules. En attendant, nous achetons nos oeufs dans une ferme voisine qui élève ses poules en liberté. C’est beau à voir!

9- Bouteilles réutilisables
Nous ne sortons jamais sans nos bouteilles de café et d’eau réutilisables!

10- Bien s’informer sur ce qui se recycle, se composte ou se jette.
Dépendamment de votre région, certaines matières n’ont pas le même traitement. Alors il est bien de savoir si un «déchet» peut être disposé autrement quand on a l’intention de le jeter. L’application «ça va où» à télécharger dans vos appareils est alors d’une grande aide!